NGC 7331

NGC 7331 est une galaxie spirale barrée située à environ 13 Mpc (∼42,4 millions d’a.l.) de la Terre dans la constellation de Pégase.
D’un diamètre d’environ 100 000 années-lumière, elle est l’élément principal d’un ensemble de galaxies connu sous le nom de Deer Lick group.
Les autres galaxies de cet ensemble sont environ 10 fois plus éloignées de la Terre qu’elle. (Source Wikipedia)

Cette galaxie est semblable en taille et en structure à notre Voie lactée.
On voit aussi proche de NGC 7331 les galaxies NGC 7340, 7336,7335, 7337,….

Les plus petites galaxies sur cette photo dépassent la magnitude 16


Poses réalisées du 11 au 15 octobre 2020 .

FiltresNbre posesTemps poseTotalT° caméra
Luminance4010′ 6h40-10°
Rouge4010′ 6h40-10°
Vert4010′ 6h40-10°
Bleu4010′ 6h40-10°
Totaux160 26h40

PK 164+31.1

PK 164 31.1, également connue sous le nom de Jones-Emberson 1, se trouve à quelque 1600 années-lumière de nous dans la constellation du Lynx. Son faible éclat ( magnitude 17) et sa brillance de surface tout aussi modeste, font que cet objet ne se révèle que dans les télescopes de taille respectable.

L’étoile centrale de magnitude 16,8 est une naine blanche très bleue. Chaque cm3 de matière de cet objet pèse environ 1 tonne.

La bulle de gaz en expansion visible sur l’image est tout ce qui reste des couches externes expulsées dans les derniers instant de l’existence d’une étoile semblable au Soleil. Celle-ci est arrivée au bout de ses réserves d’hydrogène nécessaires à l’entretien du processus de fusion nucléaire.

Si la nébuleuse elle-même aura disparu d’ici quelques milliers d’années en raison de son expansion continue, la naine blanche centrale survivra pendant des milliards d’années.

FiltresNbre de posesTemps de poseTemps totalT° caméra
Souffre II420 mn1h20mn-10°
Hydrogène1120 mn3h40mn-10°
Oxygène III1520 mn5h00mn-10°
Totaux105 9 heures

M 74

M74 (NGC 628) est une galaxie spirale située dans la constellation des Poissons à environ 30 millions d’a.l. de notre galaxie.

M74 est une galaxie de faible brillance de surface égale à 14.4.

C’est également l’un des objets de Messier les plus difficiles à observer. Sa magnitude apparente visuelle égale à 9 la rend invisible à l’œil nu et aux jumelles. Une lunette astronomique ne permet de voir que le noyau.
Pour espérer discerner la structure spirale de la galaxie, un instrument de 250 mm et de bonnes conditions sont nécessaires.

Ces dimensions apparentes visuelles sont 10,5′ × 9,5′

Son diamètre est d’environ 85 000 a.l. avec une masse équivalente à 1/5 de celle de la voie Lactée.  La galaxie héberge environ 100 milliards d’étoiles.
Ces bras spiraux contiennent beaucoup d’étoiles jeunes ou en formation. Elle renferme également des régions d’hydrogène ionisé.
Elle contiendrait également en son centre un trou noir supermassif de 5 millions de masse solaire.

Trois supernovas ont été détectées dans cette galaxie : 2002, 2003 et 2013

C’est le membre dominant d’un petit groupe d’une demi-douzaine de galaxies, le groupe de galaxies M74. Voir la carte ci-dessous.

Les poses ont été réalisées du 17 au 24 août 2020.
Le nombre de poses retenues figure dans le tableau ci-dessous. Quelques poses supplémentaires auraient été les bienvenues.

FiltresNbre posesTemps poseTotalT° caméra
Luminance2610′ 4h10-10°
Rouge125′ 1h00-10°
Vert105′ 0h50-10°
Bleu115′ 0h55-10°
Totaux59 6h55

M 101

M101, également appelée NGC 5457 ou galaxie du Moulinet, est une galaxie spirale située dans la Grande Ourse et distante d’environ 7 Mpc (∼22,8 millions d’a.l.).
M101 est vue exactement du dessus mais ses bras spiraux ne sont visibles qu’avec de grands télescopes.
Le diamètre de cette galaxie (170 000 années-lumière) est 70 % plus grand que celui de la Voie lactée (100 000 années-lumière) pour une masse stellaire de l’ordre de 1 000 milliards de masses solaires, environ dix fois la masse de notre galaxie.

Continuer la lecture de « M 101 »

NGC 2403

NGC 2403 est une galaxie spirale intermédiaire située dans la constellation de la Girafe à environ 11,1 millions d’années-lumière de la Voie lactée. L’amas ouvert d’étoiles NGC 2404, associé à une nébuleuse en émission, est situé dans le bras externe à l’est de NGC 2403. Cette galaxie peut être observée avec des jumelles 10×50.

Sa classe de luminosité est III-IV et elle présente une large raie HI. Elle renferme également des régions d’hydrogène ionisé. Selon certaines études, cette galaxie ferait partie gravitationnellement du groupe de M81.

Continuer la lecture de « NGC 2403 »

NGC 6820 et NGC 6823

NGC 6820 est une petite nébuleuse à réflexion près de l’ amas ouvert d’étoiles NGC 6823 dans la constellation du Renard. La nébuleuse et l’amas sont intégrés dans une grande nébuleuse à faible émission appelée Sh 2-86.

NGC 6823 mesure environ 50 années-lumière de diamètre et se trouve à environ 6000 années-lumière de la terre. Il transforme lentement les nuages de gaz proches en étoiles. Le centre de l’amas s’est formé il y a environ deux millions d’années et est dominé par une foule de jeunes étoiles bleues brillantes. Les parties extérieures de l’amas contiennent des étoiles encore plus jeunes. La forme allongée des énormes piliers de gaz et de poussière provient probablement de l’érosion due au rayonnement chaud émis par les étoiles les plus brillantes de l’amas. Des globules sombres de gaz et de poussière sont également visibles.

Continuer la lecture de « NGC 6820 et NGC 6823 »

NGC 281

Nébuleuse dans la constellation de Cassiopée

NGC 281 est une région HII située à environ 10 000 années-lumière de la Terre dans la constellation de Cassiopée.
D’un diamètre d’environ 100 années-lumière, plus de 20 fois la distance nous séparant de l’étoile la plus proche du soleil (Proxima du centaure), elle fait partie du bras de Persée. Cette nébuleuse inclut ou est proche de l’amas ouvert IC 1590 , l’étoile double HD5005 et plusieurs globules de Bok. Le tout érodé par des vents intenses et énergiques, ainsi que le rayonnement de l’amas d’étoiles chaudes.
Si elles survivent assez longtemps, ces structures poussiéreuses pourraient également devenir des sites futurs de formation d’étoiles.
Elle est parfois officieusement appelée nébuleuse Pacman à cause de sa forme. (Source Wikipedia et Apod)

Continuer la lecture de « NGC 281 »