Triangle de Pickering en HOO

Le Triangle de Pickering est un rémanent de supernova, dans la Constellation du Cygne.

Novembre 2021, acquisitions de: 18x1200s Ha, 22x1200s OIII,23x1200s SII, soit 21 heures d’exposition.

Prétraitement des 3 couches

DBE sur S,H,O
Traitement du Ha comme Luminance
MLT avec Background mask
Histogram transformation
ACDNR
Cloner Ha et mask-objet sur clone
HDRMT
PixelMath, moyenne des 2 imges 0,6ha + 0,4clone
Courbes si besoin
PSF
MT
LHE
Save Ha_luminance

SHO
Alignement de S2 et O3 au Ha
Mask étoiles
Dupliquer S,H,O
Starnet sur clones
Création de S,H,O étoiles et S,H,O Starnet
Création de l’image SHO ou HOO avec PixelMath
Starmask sur SHO
Ajouter les étoiles avec PixelMath
Retrait du Magenta
ACDNR
Combinaison H_lum SHO (HOO)
ColorSaturation
Courbes
Crop

Abell21

HOO

Découverte par Gorge Abell en 1955, on a cru que cette nébuleuse était un rémanent de supernova.

En 1971 des astronomes soviétiques ont déterminé qu’il s’agissait, en fait d’une Nébuleuse Planétaire.

Halpha 27 x 1200’’    OIII 18 x 1200’’    SII   25 x 1200’’

SHO

Galaxie M106

M106 est une galaxie spirale située dans la constellation des Chiens de Chasse.

Située à une distance de 22 à 25 millions d’années lumière (AL) du système solaire, elle possède un diamètre de 30 000 d’AL environ. Elle a été découverte par Pierre Méchain en 1781. Elle est classée de type Sbp sur la séquence de Hubble. Ses bras spiraux, délimités notamment par des régions d’intense activité de formation stellaire où l’on peut apercevoir des nuages de gaz ionisé et régions HII, de couleur rouge.

Acquisitions :

15×900’’ Ha,   18×600’’ Luminance  10×600’’ RVB chaque filtre  soit 11h45 au total

Combinaison LHaRHaVB, avec PixInsight

Astrométrie

IC5146 en HaRVB

Appelée également nébuleuse du Cocon, située dans la constellation du Cygne à environ 3250 AL, IC5146 est aussi le siège d’un amas ouvert ( Collinder 470) que l’on peut voir au milieu de la nébuleuse, mais la grande majorité des étoiles, est cachée par les bandes de poussières obscures. Certaines de ces étoiles sont très massives, jusqu’à 14 masses solaires pour l’une d’elles.

Cette nébuleuse est en émission, à cause de l’hydrogène ionisé, grâce au rayonnement des jeunes étoiles en formation. Mais également en absorption, zone qui entoure la nébuleuse, dont la lumière ne résulte pas de l’absorption d’un rayonnement puis de sa ré-émission à une plus faible énergie, mais d’une simple réflexion de la lumière par les nuages de poussière.

M97 (Nébuleuse Planétaire)

Découverte par Pierre Méchain en 1781, M97 est une nébuleuse planétaire située à une distance d’environ 2400 AL,  dans la constellation de la Grande Ourse. Sa masse totale est estimée à 0,15 masse solaire, alors que son centre abrite une naine blanche  de 0,6 masse solaire environ.

Appelée également la nébuleuse du Hibou, à cause sans doute des deux taches plus sombres ( les « yeux » ), qui sont en fait des régions plus pauvres en matière stellaire.

Elle s’étend sur une distance de 2,4 AL et son âge est estimé  à 6000 ans.

Acquisitions en SHO  27×1200’’ pour chaque filtre, pour un total de 27 heures.

PixInsignt :

Continuer la lecture de « M97 (Nébuleuse Planétaire) »

NGC891

NGC891, est une galaxie spirale vue par la tranche, située dans la constellation d’Andromède. Elle fait partie du super Amas de la Vierge et elle est éloignée de nous entre 22 et 32,5 millions d’AL, selon le système de mesures.

Sa dimension est estimée à 100 000 AL, ce qui la rend assez semblable à notre  galaxie. Elle a été découverte en 1784 par William Herschel.

Acquisitions Octobre 2020:

LRVB : L 45×600″ RVB 25×600″ par filtre.

Total: 20h00

Traitement PixInsight :

Luminance :

D_crop images

DBE, Réduction bruit en linéaire, Passage en non-linéaire

ACDNR, Object Mask, HDRMT, PixelMath, Curves, PSF, MT, LHE,Déconvolution

R_V_B

DBE, Alignement histo, Image RVB, ATWT en linéaire, Passage non-linéaire

LRVB

Intégration Luminance, ColorSaturation LRVB, Curves, ACDNR

Astrométrie:

M81

M81

M81 est une galaxie spirale d’un diamètre relativement modeste de 60 000 années-lumière. L’observation d’une trentaine de céphéides par le télescope Hubble a permis d’estimer la distance de la galaxie à 11,8 millions d’AL, ce qui en fait l’une des plus proches de la nôtre. Elle fait partie du même groupe de galaxies que M82. Ce groupe fait partie du superamas de la Vierge, comme notre groupe local. En raison de l’effet de marée dû à la proximité d’une autre galaxie moins massive (~150 000 al), la répartition de la masse de la galaxie n’est pas homogène. Le noyau de la galaxie abriterait un trou noir de 60 millions M.

Acquisitions  LRVB :

L 38 x600 ‘’  Rg  20×600’’  Vt  18×600’’   Blu 15×600’’

Total  15h00

Melotte 15

Melotte 15 est un Amas ouvert qui se trouve au centre de la nébuleuse en émission, IC1805 située à environ 6500AL, dans la constellation de Cassiopée.

Cette image est issue d’une mosaïque composée de 4 panneaux. Chaque panneau se compose de 3 x 12 images brutes SHO avec une exposition unitaire de 900 sec.

Chaque panneau est traité avec PixInsight , prétraitent classique, AWT pour le bruit, combinaison SHO-AIP, assemblage de la mosaïque avec AstroPixelProcessor, retour à PI  pour traitement global de l’image.

Messier 101

M101, également appelée NGC 5457 ou galaxie du Moulinet, est une galaxie spirale située dans la Grande Ourse et distante d’environ ∼23 millions d’AL. Le diamètre de cette galaxie (170 000 AL) est de 70 % plus grand que celui de notre Voie Lactée (100 000 AL) pour une masse stellaire de l’ordre de 1 000 milliards de  masses solaires, environ dix fois la masse de notre galaxie.

Les galaxies spirales sont toutes accompagnées de petites galaxies satellites. On les appelle des galaxies naines. Leurs formes sont irrégulières et leur masse, quelques dizaines de fois supérieure à celles des amas globulaires. C’est le cas de NGC 5477, qui  gravite autour de M101. Le télescope spatial Hubble l’a photographiée en détail, NGC 5477 n’est qu’à 21 millions d’années-lumière, elle révèle ses étoiles et ses nébuleuses. Ces dernières, visibles en bleu, sont d’ailleurs les sièges d’une intense activité de formation stellaire.

Cette activité est une conséquence de sa proximité avec M 101. L’attraction mutuelle des deux galaxies engendre des forces de marées qui conduisent les nuages d’hydrogène de NGC 5477 à se contracter et à donner naissances à des étoiles.

Continuer la lecture de « Messier 101 »